Michel Henry et la représentation (1)

Un de mes correspondants me fait remarquer qu’il y a une sorte d’ambivalence dans cette ‘phénoménalité pure’ qui semble à la fois être ce qui rend possible l’apparaître, le pouvoir de sentir et d’éprouver et, dans un extérieur posé devant soi, la phénoménalité des objets proprement dite. Et comment se fait-il que l’éprouvant et l’éprouvé soient le même ? Ce qui se résume aussi par la formule suivante de Michel Henry : L’aporie, c’est que… dans la phénoménalité pure qui lui appartient en propre, l’Ipséité radicale qui constitue l’essence originelle de tout Soi possible… ne se tient jamais… Elle ne s’y montre jamais parce que dans l’Extériorité tout est à l’extérieur… C’est que dans la langue de la philosophie, comme dans celle du sens commun, les mots nous manquent pour dire l’unité du … ‘connaissable’, fondée par l’unité de l’inconnaissable… C’était le fin mot du dernier platonisme (Damascius) et j’y reviendrai peut-être prochainement. La difficulté à comprendre Michel Henry, comme Stephen Jourdain d’ailleurs, c’est de pointer vers un ‘antécédent absolu de tout ce qui vient à l’existence’, c’est le propos que j’ai tant répété faute de trouver mieux à dire, y compris ‘moi’ reconnu à l’horizon du monde. La langue n’est pas non plus si ignorante de ‘ce qui se passe’ : nous distinguons bien, depuis Leibniz, quelle différence il y a entre perception (du phénomène, à l’extérieur donc) et aperception de l’acte intérieur qui me fait appréhender moi comme sujet ou première personne. Mais ‘moi’ suis plus que ‘moi’… Michel Henry était à tel point lucide qu’il se retient (?) d’achever son texte : Intersubjectivité pathétique, tout en martelant les termes propres à l’aporie de la conscience dualiste.

La conscience constituée en tant que la structure cogito/cogitatum, c’est la représentation… La représentation en effet, c’est l’acte de poser devant soi… Celui-ci s’explicite, il est vrai, sous la forme d’un se-re-présenter. C’est devant soi, à soi par devers soi que la conscience se représente tout ce que de la sorte elle se représente. Ainsi un Soi est-il inhérent à la conscience représentation et plus généralement à la conscience en général en tant que définie par la structure cogito/cogitatum. C’est parce que tout acte de représentation est en fait un se représenter, c’est parce que tout cogito/cogitatum réfère au moins implicitement le cogitatum au cogito, c’est parce représentation et conscience ne peuvent s’accomplir l’une et l’autre que sur la présupposition (le texte s’achève là)

(sur une page isolée) Cette description classique du solipsisme du contenu tel qu’il se propose au moment du cogito recouvre les plus grandes difficultés. D’une part, qu’il n’a de relation qu’avec ces contenus mentaux qui sont en lui comme les copies des choses peut-être mais qui ne sont point celles-ci, lesquelles en tant que réalités réellement différentes de lui, autres que lui, lui échappent à jamais. Ainsi n’est-il cet ego livré à lui-même, « enfermé » en effet dans les limites d’un être qui est insupportablement le sien – dans une solitude insupportable. Seulement ces divers traits de l’expérience de l’ego-conscience sont liés entre eux par une nécessité inflexible – l’enfermement en soi-même dans ses propres représentations n’est que l’effet de l’impossibilité pour lui-même d’atteindre une réalité véritablement autre que la sienne, celle d’autrui par exemple.

Je m’en tiens là pour respecter le non-dit de ce double inachèvement (en fait c’est la définition ultérieure de la ‘chair’ dans le concept totalement original d’un ‘christianisme’ qui achèvera l’oeuvre de Michel Henry) et je reviendrai dans la note suivante sur des considérations plus larges relatives à cette question de la représentation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s