Geneviève Aïssi : tempête sur totems

On croit connaître l’Afrique : saveurs et couleurs violentes, ritualisme des danses, mélopées incantatoires, primitivisme naturaliste, animisme, totémisme, autant d’étiquettes savantes ou convenues… mais au fond, l’Afrique, dans la prodigieuse diversité de ses ethnies alliée à un extravagant foisonnement culturel, fascine et fait peur.

Or voici qu’une pétulante noire magicienne, aux ancêtres pur Bénin, vient joyeusement bousculer la verticalité hiératique, quelque peu effrayante, de nos images de Totem.

Une tempétueuse vingtaine d’installations totémiques, bâties d’un bric et d’un broc hardiment sélectionné, vous expédie en plein œil leur déconcertante fantaisie, énergiquement colorée. Tout ça souffle et chante fort, ça vibre puissamment, en un mot : ça décoiffe !

La meneuse de jeu nous convie à la danse, le charme agit : vous êtes manipulés, pris dans la magie circulaire d’objets fort prosaïques au quotidien transfiguré ( montres, réveils, pots de yaourt, paccotille de bijoux divers etc…). Un véritable hymne à une féminité débordante et sereine, délirante quoique maîtrisée ; soulignée, sur les murs, par le mystère des figures de dame Aïssi… au passage, quelque détail concédé au spectacle, un clin d’œil à telle star du pop’art, et salut ! Ainsi va la vie.

Mireille O

 

expo-nancy-modif-copie.1252564629.jpg