Connaissance du matin : nouvelle publication

En fait, la ‘greffe’ des principaux articles parus dans Connaissance du matin, mon précédent blog hébergé par Le Monde, et que j’avais fermé estimant ne pas être lu ni entendu… Mais c’est très contradictoire ! D’une part, je sais que la plupart des destinataires de mes écrits ne les lisent pas, je rencontre même encore des amis sincères pour me dire : « Connaissance du matin ? je ne sais même pas ce que ça veut dire ! » D’autre part, je sais que ce blog a eu 30 000 lecteurs en provenance d’un peu partout, lecture ou simple passage je ne sais. Mais comme par enchantement, des voix sans nombre se sont élevées pour protester contre cette interruption et réclamer cette rediffusion. J’ai prévu quelque temps la création d’un site indépendant, et je choisis finalement la solution la plus simple, cette greffe des anciens articles parmi les nouveaux, épisodiquement, avec chaque fois l’avertissement nécessaire. Je ferai mon possible pour éviter les redites intiles et fastidieuses, éviter que la liste même des articles ne paraisse à la longue, chaotique ou incohérente.

Et pour commencer, « Connaissance du matin » : je m’en explique une nouvelle fois, directement. C’est une référence à Maître Eckhart qui emprunte lui-même le mot à Saint Thomas, dans une interprétaion très personnelle, on peut le comprendre. Je cite : « La connaissance est pour lâme comme la lumière il ny a absolument rien de meilleur (mais) quand on connaît les créatures en elles-mêmes, cela sappelle une connaissance du soir : on les voit en toutes sortes dimages séparées quand on connaît les créatures en Dieu, cela sappelle une connaissance du matin et ici on contemple sans aucune espèce de distinction dans lUn que Dieu est lui-même… » C’est tout mon programme, faut-il l’avouer, et dans le droit fil de la révélation jordanienne qui incline à discerner une création ‘à deux coups’, une révélation dont nous sommes loin, tous autant que nous sommes, d’avoir perçu toutes les implications – notamment en ce qui concerne la création en art – et tenté toutes les interprétations qu’elle appelle.

Je vais donc rapporter dans ce blog-ci mes principaux articles publiés au cours des trois années précédentes ; j’en rappelle également l’intitulé général, l’orientation : Philosophie comparée et esthétique. Je n’en dis pas plus maintenant puisque tous les éclaircissements se feront au fur et à mesure. L’indication Connaissance du Matin, en rouge, avec la date précédente de publication apparaîtra en première ligne pour le signaler. Par contre l’ancien titre sera toujours exactement reproduit de manière à ce que les personnes qui en ont souvenir, ou qui en ont même gardé une trace ou un enregistrement, puissent toujours facilement les identifier. Je ferai aussi quelques corrections, quelques regroupements pour rendre plus pédagogique cette nouvelle insertion d’articles : cela devrait favoriser la visibilité de l’ensemble. Le rythme de ces publications va également devenir plus rapide mais j’estime toujours que leur lecture en est assez aisée ; il suffit d’être animé de cette ‘question’, de cette orientation. Quant à la ‘culture’ je prends mes responsabilités de ‘vulgarisateur’, il faut bien l’appeler ainsi, avec la précaution de ne pas abuser de vocabulaires trop savants et de toujours citer, précisément, les références indispensables.

Je n’ajoute rien à cette simple annonce, sinon la promesse de rediffuser en tout premier mes deux articles : ‘Et moi, et moi, et moi !’ qui avaient sans doute beaucoup amusé et qu’on m’a réclamés tant de fois.