Les querelles de l’image… (6) : Non, l’art seul…

Manoune Maës m’envoie cette photo de son dernier travail en peinture. Arbre d’hiver ou arbre de vie ? L’image d’une culture décharnée, vidée de vie, de valeur, ou appareil veineux gorgé de sang, palpitant, juvénile ? Mais toujours, comme dans le cas des ‘racines’ précédemment montrées (24.05.09), cette ramure, cette ramification complexe qui figure bien cette réalité qui porte à la fois ‘mon’nom et le beau nom de ‘monde’, un plein liquide et igné, vibrant d’un renouvellement jamais interrompu, formidablement animé, comme un éternel printemps. Et ce fond, couleur de terre et espace-ciel, nuageux, avec ses interstices blancs. Ce qu’en dit Manoune Maës elle-même : « Faire baigner les formes dans « toujours plus d’air » sans qu’elles perdent leur vigueur »… Soit l’instant vécu – attention, et conscience et responsabilité, et ce nom ’moi’ qu’il veut porter sans tricher – cet instant est printemps ; premier temps, origine du temps et source d’événement. C’est tout : non comme on l’entend d’habitude, c’est tout : point final. Mais c’est tout : plein, et initium, initial de vie, où prennent racines toutes forces, élans, ascendant(s), circulant(s), en toutes dimensions et toutes directions. C’est tout : plein, et ouvert, empli, et vide. Le jour même, la lumière comme telle : visible. Ce miracle, l’art seul…

pict1130.1294060106.JPG

Manoune Maës : sans titre, décembre 2010/janvier 2011

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s