Christophe Eckès à l'Artothèque 379 de Nancy

L’Artothèque créée par l’Association 379 à Nancy doit permettre à un large public d’accéder aux œuvres laissées en dépôt au siège de l’Association 379 Avenue de la Libération à Nancy. En document joint à cet article on trouvera un programme complet de l’Artothèque pour 2020 : artistes représentés, dates, lieux, conditions ainsi que coût à prévoir pour le prêt éventuel des œuvres. C’est ainsi que j’ai pu découvrir un jeune peintre de Nancy dont j’ai ’emprunté’ une œuvre pour la durée de deux mois : tableau encadré de 1mx1m qui est accroché dans ma salle à manger. J’ai écrit un petit texte à l’occasion de ce ‘coup de coeur’ et je le communique à tous mes lecteurs dans ce blog, avec la photo qui doit lui servir d’illustration. Je communique également l’adresse du peintre, espérant ainsi contribuer à faire connaître un peintre d’un rare talent et d’une profonde inspiration.

Fenêtre

Parlons d’impressions, ce qui compte le plus et se sait le moins… J’ai accroché la ‘fenêtre’ (papier marouflé sur toile, acrylique, craie grasse, 2015) de Christophe Eckès à la place d’un ‘grand jardin’ de Myriam Librach qui retenait pourtant mon regard depuis une quinzaine d’années dans cet appartement. Il y a donc ce changement, simplement dû à la recherche d’un espace disponible, car je ne ‘descends’ plus à mon âge mes tableaux préférés. Les thèmes de Myriam sont plus crus, abstraits et naturalistes à la fois, avec des couleurs qui frappent la rétine et augmentent la violence du dessin – comme chez Gorky qui l’a tant inspirée. Moi, j’aime, mais mon encadreur m’avait dit : « c’est une thérapie un peu violente, j’ai eu du mal… » L’art comme artifice, en douceur ? Très peu pour moi ! Pourtant, l’impression est tout autre avec la peinture de Christophe Eckès. Non qu’il y ait douceur, car l’inspiration s’y ressent tout de suite comme celle d’un contemporain, dramatique, disons, mais toutes ses couleurs sont volontairement affaiblies (j’aurais voulu écrire ‘adoucies’ mais non !) comme chez Nolde ou le premier Mondrian qui peignait des arbres comme Eckès les peint aussi… Les couleurs ici sont fondues en applications volontaires, d’une main généreuse et aussi scrupuleuse dans l’occupation de la toile – ni laisser faire ni coquetterie non plus mais un effet de fusion des masses séparées de couloirs blancs ; ciel et paysages qui se ‘voient’ et se confondent pour évoquer un horizon plus vaste, plus lointain, mais qui se devine grâce à un chromatisme et des contrastes qui empruntent leurs effets à l’abstraction. Chez Eckès, j’ai trouvé extraordinaire l’alliage précieux d’une culture, d’un métier, et d’un goût, d’une inspiration qui font part égale à l’intelligence et la sensibilité, et c’est à coup sûr du plaisir que l’on éprouve. Cette fenêtre entraîne l’imagination. Chacun sait pourtant : une fenêtre alterne souvent dans son propre cadre des carreaux (carrés !) comme autant de délimitations. On les voit ici : ils sont bien tracés, représentés (entendre sur-présentés) mais ils ne limitent rien, ne retiennent rien, n’empêchent rien du tout : imagier rendu totalement trans-parent à l’impression de cet horizon-là, infini et totalement présent. Fenêtre qui ouvre un monde : je vais venir souvent respirer à ton ‘ouverture’ poétique !

Les mois passés de confinement m’ont forcé à repousser cette publication – le paragraphe précédent date de fin février. Par contre j’ai pu voyager autant que mon désir m’y poussait à la traversée de cette fenêtre-là. Ces jours-ci, j’ai pu ’emprunter’ une nouvelle oeuvre de Christophe Eckès : un ‘paysage pyrénéen’ (papier marouflé sur toile, acrylique, craie grasse et fusain, 2016) qui étire ces lignes dans un lointain hivernal. Paysage hivernal peut-être, comme la fenêtre évoquait un horizon plus estival ; mais le temps poétiquement vécu ne s’accordet-il pas à une éternité, celle de la couleur qui ‘révèle’ ? Et ces tracés de couleur violette, éloquente, qui ouvrent large le chemin, où vont-ils me conduire à présent ?

Paysage pyrénéen

https://asso379.wixsite.com/artcontemporain

https://christopheeckes.wordpress.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s