Klima ? encore, ajouter…

.. des citations qui m’ont été adressées par un fidèle ami, également lecteur passionné de Klima. Elles portent sur le ‘jeu’ et la ‘fabulation’ (ou l’imagination). Nous rejoignons Stephen Jourdain qui complétait ce tableau du grand Tout par la notion de création, d’irréel réel quand nous nous efforçons de mesurer ce ‘Trop’, de ‘pur néant’ quand nous nous arrogeons le rôle de décréter ‘réel’ et ‘rationnel’ l’ob-jet de nos représentations. Alors tout est dit, mais ‘cela’ ne se démontre pas ; on peut par contre, au moins par curiosité, suivre les pistes qui y conduisent. L’aliénation native s’en trouve fissurée et la possibilité d’un salut augurée.

(…) je suis celui qui se tient au-dessus de tout, – au-dessus même de la vérité et de Soi et de Sa propre Elévation… l’être souverain, aséique et vivant… Superlatif… Tout est insignifiant ; ou bien : tout est au-dessous de moi ; ou encore : tout tourne à mon profit dans l’éternité, – quoi qu’il arrive, tout me sert, tout est depuis toujours l’esclave de ma grande Volonté, de mes suprêmes désirs… le Moi mû pour la Souveraineté, libéré de tout, inconditionné, intangible, réside, immuablement éclatant, dans un Auto-embrassement qui ne cesse de s’affermir en s’affirmant, qui ne cesse de se jouer souverainement de tout et de Vaincre Eternellement, uniquement pour l’amour de la victoire, sur les pensées, « intérieures » ou « extérieures », dites la nature.

Ladislav Klima, Traités et diktats, 233,  229,224,  173, 141.

Le monde est exubérance. Il est un Trop.

 Ladislav Klima, Traités et diktats, 96

La fabulation est la seule et unique activité de la conscience, elle est l’essence du monde, la fiction est fait fondamental, elle est ce qui est.                                                                                                                           

Ladislav Klima, Le monde comme conscience et comme rien, 33.

La Souveraineté est Infinitude ; la terminaison, de quoi que ce soit, est négation de toutes les idées les plus hautes. L’Infinitude est absolument fluide et vague ; une permanence, une déterminité, une certitude, quelle qu’elle soit, en serait la terminaison, la négation. La vérité est permanence, déterminité, certitude par excellence, fixisme, tétanos, congélation et mort. — Elle est une infâme et stupide tendance à entasser l’infini dans une étroite boîte bondée, à le fourrer au cercueil, après ablation préalable de ses extrémités ; schématisation de tout, castration de la vie, strangulation du monde, aplatissement de Dieu ; timide manie constructrice d’écluses, lâche et animal enfermement de soi, bestialisation de l’existence. — Elle est de nature autocratique, souveraine ; ignoble petite chose qui ne souffre rien au-dessus de soi. – Elle est la prison mondiale en personne. – Elle est la négation du Plus-Haut.

Ladislav Klima, Traités et diktats, 180.

Le jeu est la seule possible activité de Dieu ; tout ce à quoi il a affaire ne peut être que jouet. Plasma absolu, caoutchouc infiniment élastique, flamme flexible, rien qui oppose une résistance autre qu’apparente ; aériennetés, nébulosités, quantités œthériques, ombres et fantômes… ; le rempart illusoire derrière lequel la bête brute cherche à se mettre à couvert de la mer d’oether qui l’enserre de toutes parts ; la paresse a l’état solide n’est que peur de la liberté œthérée, de la vitesse œthérée, de l’absurdité œthérée, du Jeu œthéré et de la danse. — Dieu n’a affaire qu’aux entités et quantités psychiques ; mais la Psyché = le monde ; mais le monde = Dieu ; mais Dieu = Moi – : le Monde est le jouet absolu de Ma Volonté absolue : voilà qui est connaissance suprême.  

Ladislav Klima, Traités et diktats, 183.

Je serai un Rêve élevé qui n’aura de commun avec mon rêve actuel que le fondement le plus élémentaire de la constitution Divine, mais dont la logique et l’idéalité seront entièrement différentes. Un plus un y feront sept, les concepts de chèvre, de charrette, de colère et d’espace seront convertis en autant de rayons d’ouragans lumineux… L’antichambre de Dieu…, quel­que chose comme le « monde des Idées », le « monde vrai »…, — ne vous inquiétez pas, il y a des milliers de « vrais mondes » ! … « Mais c’est irréalisable ! » Nenni. Un jour ce sera un fait parfait, aujourd’hui déjà c’est un fait partiel, dès maintenant l’homme peut être jusqu’à un certain point Dieu omnipotent et omniscient ; il suffit qu’il cherche à « être parfait, comme est parfait notre Père aux cieux » ; c’est cent fois plus facile qu’on ne le croit ; il suffit de comprendre certains noetica ; un exemple, parmi les plus simples : les « choses » sont simplement les idées qu’on se fait au sujet des « choses ». Or, la Panréconciliation Divine, qu’est-ce que c’est ? Pur et simple Eclat, indivis, uniforme, un comme un soleil sans taches — : toutes les frontières se défont dans le solvent du Panamour, les distinctions entre les choses et les pensées, reflets des relations animales, s’effacent, et tout le contenu de tous les états d’âme disparaît, révolu à jamais ; le « devenir » disparaît, il ne reste que l’Etre — Suréclat, Hymne supralumineux à Soi.

Ladislav Klima, Instant et éternité, 143.

2 commentaires sur “Klima ? encore, ajouter…

  1. Ils y en a bien qui ont essayé de répondre à ce genre d’assertions en renvoyant le sujet vivant, conscient à sa propre responsabilité, face à face avec lui-même, espérant qu’il se surprenne lui-même, à l’œuvre dans l’ombre de sa propre vie, impliqué totalement : « mais qui ? Qui dit cela, le conçoit ? Qui ? » Mais c’est bien en vain ! Bien qu’on sente qu’il suffirait d’un rien pour que la lumière soit.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s